samedi 3 décembre 2016

Headphone Jack on the iPhone 7


dimanche 3 novembre 2013

Nexus 5 : Google lance son dernier smartphone






Google a dévoilé, jeudi 31 octobre, le dernier-né de sa gamme de smartphones, le Nexus 5, qui fonctionne avec une version actualisée de son système d'exploitation Android. Le nouveau venu est doté d'une nouvelle version d'Android (4.4), baptisée "KitKat" et dont l'atout est de fonctionner avec le très large éventail de téléphones équipés de ce système d'exploitation. "Cette version d'Android est compatible avec toute la gamme des smartphones de 2014", a expliqué Sundar Pichai, responsable d'Android et de Chrome chez Google. Elle apporte notamment une mise à jour de l'interface et un accès facilité au moteur de recherche du groupe.

Pour fabriquer son smartphone, le géant d'Internet s'est une fois encore allié au sud-coréen LG. Disposant d'un écran de cinq pouces et, surtout, d'une connexion très haut débit mobile (4G), il est disponible dans une dizaine de pays à travers le magasin en ligne de Google. Son prix oscille entre 349 euros et 399 euros, comme son prédécesseur le Nexus 4.

Pour les caractéristiques complète du téléphone le : Site officiel

Partager

vendredi 1 novembre 2013

Android : "patché" Une faille permet de faire des achats In-App sans être débité !

Un chercheur en sécurité a réussi à exploiter 2 bugs dans la bibliothèque d'achats in-app de Google sous Android, ce qui lui as permis de se faire carrément passer pour le service de facturation Google et ainsi récupérer n'importe quel type d'achat in-app gratuitement.
Il a respectueusement informé Google qui a corrigé le bug et alerté les développeurs d'applications, mais au bout de quelques jours, il a compris qu'il ne serait pas crédité pour la découverte de ce bug (ni aucune autre forme de reconnaissance de la part du géant américain).
Du coup, il a décidé d'en parler publiquement sur son site et de donner toutes les infos pour exploiter la faille. Il a même mis en ligne un bout de code à compiler si vous voulez tester. Voici par exemple ce que ça donne pour Temple Run 2 :

templerun Android   Une faille permet de faire des achats In App sans être débité

Cette faille est donc patché par google.  Partager

L'iPad Air en vente, quand dit-il ?

 

APPLE. Apple commercialise ce vendredi 1er novembre son nouvel iPad, la version Air, ou cinquième du nom. Lancé pour la première fois un jour férié et disponible en Chine dès sa commercialisation, comme les deux derniers iPhone avant lui, ce nouvel iPad arrive surtout sur le marché quelques jours seulement après l’annonce des résultats trimestriels d’Apple.

Qui peut le plus peut le moins

Pour la première fois en 11 ans, le bénéfice annuel de la marque n’a pas progressé et a même enregistré un repli de 11%. Avec près de 34 millions d’iPhone vendus en un trimestre (contre 26 sur la même période en 2012) et 14 millions d’iPad, sans compter les iPod et Mac, Apple a tout de même réalisé un bénéfice trimestriel de 7,5 milliards de dollars.

Et tout cela alors qu’Apple a lancé un OS gratuit avec Mavericks et offert les deux suites iLife et iWork à tous les nouveaux utilisateurs de Mac et d’appareils iOS. Le manque à gagner consécutif à la fin de ces logiciels payants a été estimé à 900 millions de dollars. Une paille.

Bref, Apple, récemment sacrée entreprise la plus riche du monde devant Coca-Cola sait aussi faire de petits cadeaux à ses utilisateurs et peut gagner moins d’argent. Quid de l’iPad Air dans ce schéma ? La nouvelle tablette d’Apple est d’ores et déjà annoncée comme un monstre de puissance par nos confrères américains qui ont eu la chance de la tester et devrait, selon Tim Cook, être le fer de lance de la marque pour Noël 2013 et, par conséquent, relancer les bénéfices à la hausse.

Vous avez dit Mini Retina ?

Lors de la présentation du nouvel iPad, la version 2 du Mini, appelée Retina a également été dévoilée. Pourtant, ce modèle ne sera pas vendu en même temps que la version Air et sa date de sortie n’est même pas encore connue.

Si le boss d’Apple a déclaré connaître précisément les capacités de production de cet autre iPad, il a également laissé entendre ne pouvoir réellement quantifier l’attente sur ce produit. Comprend qui veut, mais l’iPad Mini Retina devrait donc logiquement être en rupture de stock très rapidement après son lancement, lorsque celui-ci interviendra.

Mieux vaut donc pour miser sur l’iPad Air, une tablette que l’on trouvera en boutique, tout du moins pendant quelques heures, car là aussi, il y aura une rupture, c’est certain.

En effet, Apple ne propose pas de système de précommande pour ceux qui souhaitent acheter un iPad Air, mais ouvrira ses boutiques à 8 heures du matin. Les tentes 2 secondes et autres sacs de couchage devraient donc être de sortie aux abords des Apple Store des dix pays où l’appareil est distribué.

Une grande attente du public

Il devient habituel de voir les nouveaux appareils iOS quitter les stocks d’Apple aussi vite qu’ils y entrent dès les premières heures (ou jours) de vente. Nous ne connaissons jamais les chiffres de production des appareils, mais si l’on prend l’exemple de l’iPhone 5S, vendu à 9 millions d’unités en trois jours, il apparaît presque évident que ce chiffre inclut des ventes physiques, mais aussi sur le web et chez les opérateurs, et que ces appareils n’ont pas tous été activés par leurs propriétaires au cours de ces mêmes trois jours. Qu’importe, les chiffres sont là et l’iPad ne devrait pas déroger à la règle.

Quant au Mini Retina, dont le faible nombre d’unités disponibles serait imputable aux difficultés que connaît Sharp pour fabriquer les écrans, il n’est naturellement pas non plus disponible à la vente en ligne, mais il va connaître une toute autre destinée que les autres produits iOS.

Généralement, l’attente du public se cristallisait sur des appareils déjà commercialisés mais en rupture de disponibilité. Le Mini Retina va, lui, se faire réellement désirer et là encore, l’attente devrait être énorme.

Partager

dimanche 20 octobre 2013

Apple augmente les prix en France de l'iPhone 5s, 5c, 4s

Apple a décrété une hausse générale du prix de ses récents iPhone 5s et 5c, mais aussi du plus ancien 4s. La hausse en question va de 7 à 18 euros selon le modèle. Elle semble concerner la France seulement.

 

 

C’est sans tambour ni trompette qu’Apple a décidé d’augmenter en France le tarif de ses iPhone. L’iPhone 5s a vu les prix de ses versions 16, 32 et 64 Go augmenter de respectivement 10 euros, 12 euros et 18 euros. L'iPhone 5c a lui connu des hausses de 10 à 12 euros selon la capacité de stockage. Même le 4s y va de sa petite augmentation, son tarif passant de 399 euros à 406 euros.
Alors que les tarifs des smartphones ont plutôt tendance à baisser avec le temps qui passe, c’est donc l’inverse qui se produit chez la firme à la pomme.

Apple n'a pas communiqué sur la raison de cette hausse ; il est peu probable qu'elle le fasse. La société n'en est pas à son coup d'essai en la matière, ayant déjà procédé de la sorte au Japon il y a quelques temps. Le motif officiel évoqué avait été un ajustement de la tarification pour tenir compte du cours du dollar. Il est possible que la raison soit la même pour le cas présent. C’est d’autant plus plausible qu’on sait la Pomme très jalouse de ses marges.

Néanmoins, il y a une autre explication qui parait encore plus plausible. Nos confrères de ZDnet affirment que l'augmentation des tarifs pourrait être liée à la hausse du barème de la taxe sur la copie privée. Apple n'aurait tout simplement pas pensé à l'inclure dans sa précédente tarification ! Dans tous les cas, cela ne devrait pas être de nature à impacter d’une manière ou d’une autre le niveau des ventes, car la hausse ne représente au maximum qu’un peu moins de 2% du tarif demandé.

Les prix de l'iPhone sont vraiment devenue exorbitant !

 Hausse du prix de l'iPhone 5s et 5c en France 

 

 http://www.lesnumeriques.com

Partager

vendredi 27 septembre 2013

Apple fabrique l'iPhone 5S et l'iPhone 5C pour seulement 200 dollars

Un iphone 5S coute à la fabrication environ 200 dollars, comparer au prix de vente à l’Apple store allant de 699 euros à 899 euros pour l'iphone 5S.
L'iphone 5C à peine moins cher pour un iphone dit " low cost " avec des prix allant de 599 euros à 699euros,
Apple touche donc un très bon bénéfice comme on peut le constater quelque étude montre le prix de l'assemblée de l'iphone,


" Selon eux, l’iPhone 5S (vendu 699 euros sans abonnement) coûte au moins 200 dollars à fabriquer pour la version 16 G0, il passerait  à 218 dollars avec 64 Go de stockage, dont 8 dollars pour l’assemblage.
Il faut compter entre 173 et 183 dollars pour pour l’iPhone 5C (vendu 599 euros sans abonnement), dont 7 dollars de main d’œuvre cette fois. On rappelle que l’iPhone 5 avait été estimé à 205 dollars l’année dernière.
iPhone-5c-2
Pour les deux téléphones, le bloc « écran » constitue le plus gros poste de dépenses avec 41 dollars. Selon les analystes les deux produits « sont quasiment les mêmes » sur le plan des composants. À la différence bien sûr du capteur d’empreintes et de la puce A7.
Le premier coûterait 7 dollars, la seconde 19. Le processeur A6 est évidemment moins onéreux : 13 dollars. La partie « radio » n’est pas donnée puisqu’elle coûterait 32 dollars, on la retrouve à l’identique sur les deux téléphones.
Aucun détail n’est donné sur le prix des matériaux constituant le châssis. On en saura peut-être plus demain. En attendant, nous rappelons que ces estimations ne prennent pas en comptes le coût de recherches, de développement et de marketing. "

Apple se ferait une marge de 300 dollars sur chaque téléphone à l'Apple store. Partager

Un nouveau datacenter pour Apple à l'Oregon

L'énorme centre de données d'Apple, en Caroline du Nord aux États-Unis.

Un des centres de données les plus médiatisés d’Apple, celui de Prineville dans l’Oregon, est encore en construction. Mais selon CentralOregonian, la firme cherche déjà à acquérir plus de terres dans la perspective d'une nouvelle extension.
Initialement, le terrain acheté pour l’installation était de 65 hectares; sur cette parcelle, Apple exploite déjà 31.000 mètres carrés pour ses infrastructures IT. Les négociations en cours s’avèrent porter sur un terrain adjacent de 39 hectares. Comme l’entreprise a déjà indiqué envisager de construire une seconde installation de 28.000 mètres carrés sur le terrain existant, l’extension recherchée permettrait la construction d’un, voire deux centres de données supplémentaires.


Voici une courte vidéo du plus gros datacenter d'Apple jusqu'à maintenant.


 

Copyright @ 2013 Zen Geek.